Rechercher
  • Alexandre D'INCAU

Benjamin HEBERT Golfeur/Surfeur


Je me fais plaisir en compilant un article et la vidéo de Benjamin HEBERT. Joueur Sympa, doué et élégant qui pratique aussi le surf ..... tout ce que j'aime. Voici l'article du Journal du Golf de Septembre 2011 page 44

BENJAMIN HEBERT : la remontée fantastique

Texte de JEAN YOUNES - Photo ROLEX

Vainqueur cet été de trois tournois sur le Challenge Tour en six semaines, entre le 17 juillet et le 27 août,

Benjamin hebert est déjà de retour sur le Tour européen un an après l’avoir quitté.

J’ai changé de shafts sur mes fers en fin de saison dernière. J’ai voulu prendre les mêmes que beaucoup de joueurs sur le Tour mais ça ne me convenait pas. J’ai repris les anciens après l’Open de France et ça s’est enchaîné, » explique Benjamain Hebert. Voilà comment on passe de six cuts ratés de suite à trois victoires en cinq tournois sur le Challenge Tour, un trio de succès synonymes de remontée automatique sur le Tour européen. Analyse d’une rédemption. Après une accession fulgurante et une arrivée précoce sur le Tour européen en 2010, Benjamin Hebert s’est planté l’an passé pour son premier passage dans l’élite. Une carte qu’il ne parviendra pas à conserver, ne réalisant pas un seul top 20 dans la saison, sa meilleure performance restant une 25e place à la Vivendi Cup. Nous vous l’avions présenté il y a déjà plus d’un an de cela dans Journal du Golf. À l’époque, Benjamin Hebert impressionnait par sa précocité et ses performances sur les greens. Champion d’Europe amateur en 2007 à 20 ans, le natif de Brive-la-Gaillarde connaît une ascension très rapide. Professionnel en 2009, Hebert confirme vite qu’il est à surveiller de près. Onzième de la finale des cartes, il s’offre une accession au Tour européen pour l’année 2010-2011. Pour une redescente immédiate donc. SIX CUTS MANQUES DE SUITE En 2011, voilà donc le passionné de surf de retour sur le Challenge Tour, plus mature, plus expérimenté. Et Benjamin Hebert démarre bien. Trois top 15 sur ses trois premiers tournois le confortent dans l’idée qu’il peut évoluer au niveau des meilleurs : « Je me sentais pas mal, j’étais à chaque fois assez près des leaders. » Mais le golfeur n’arrive pas à enchaîner : « Je me suis mis la pression un peu trop vite, je savais que je pouvais le faire, mais j’ai perdu patience et la confiance en mon jeu. Je comptais beaucoup sur le travail que l’on avait effectué avec les coaches et ça ne payait pas, alors je m’énervais trop vite et je perdais confiance. J’ai raté pas mal de cuts. » Résultat : six manqués d’affilée entre fin mai et début juillet. Une mauvaise passe de deux mois qui n’a pas abattu le Briviste. « Même après tous ces cuts manqués, je savais que pour finir dans les 15 premiers, il fallait que je gagne un tournoi, et je savais que j’avais le potentiel pour le faire, la question était de savoir quand ça allait arriver. » TROIS VICTOIRES EN CINQ TOURNOIS ! Le 17 juillet, au crédit Suisse Challenge, dans des conditions venteuses et pluvieuses, le golfeur français remporte le tournoi. « J’ai retrouvé de très bonnes sensations une semaine avant la Suisse avec mon changement de shafts. La confiance revenait et le moral aussi. Je connaissais le parcours pour l’avoir déjà joué l’année dernière et je ne l’apprécie pas forcément. Mais il est court, et je me suis retrouvé souvent en position de birdie. » Seulement quatre jours plus tard se joue l’English Challenge. Rebelote. Hebert arrive en pleine confiance et en ressort vainqueur. Après un premier tour à -1 qui l’éloigne pourtant de la tête puis un deuxième à -6 qui l’en rapproche, le champion d’Europe amateur prend les commandes du tournoi lors du troisième tour. Il ne les lâchera plus. Bien sûr, le rapprochement est vite fait entre la victoire en Suisse et celle-ci : « J’ai abordé ce tournoi sur un nuage, juste après ma victoire en Suisse, où j’avais fait très peu d’erreurs et très bien putté. Je me suis juste dit de continuer dans ce sens-là, d’essayer de jouer de la même manière. » Enfin dernière étape de la trilogie, la plus importante, celle qui lui offre l’accès direct au Tour européen, sa victoire en Suisse, encore, au Rolex Trophy le 28 août. CHANGEMENT DE COACH On peut voir dans ces récents succès les apports du changement de coach en début d’année. Mais si le Briviste est passé de six cuts manqués à deux victoires d’affilée, c’est grâce à une introspection réalisée à l’aide de ses nouveaux entraîneurs, Laurent Cabannes et Arnaud Subregis : « J’ai beaucoup parlé avec mes coaches, je ne trouvais pas ça normal qu’avec la masse de travail que je fournissais depuis le début de la saison – je n’avais jamais autant travaillé mon golf –, je tapais mal la balle et je n’avais pas confiance en moi. » La communication est la clef. Loin du top 100 il y a encore 2 mois, Benjamin Hebert est à présent de retour au plus haut niveau auquel il a accès dès à présent, même s’il fait l’impasse sur le premier tournoi Omega European Masters. Qui se dispute en Suisse pourtant. Mais l’objectif n’est pas sur cette fin de saison où il va jouer cinq, six tournois sur le grand tour mais plutôt de bien préparer l’année prochaine : « Je vais travailler avant que ne débute la saison 2012. Je suis bien plus prêt maintenant. Mes victoires me donnent confiance. Les meilleurs du Challenge Tour s’en sortent normalement au niveau supérieur. Mais je ne veux pas faire trop de plans. C’est du sport, on ne sait jamais ce qui nous attend. »


#Moliets #BenjaminHebert

3 vues

© AD PRO CLUBMAKER  2017 | All rights reserved |

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Google+ Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon
Logo AD Pro Clubmaker
logo fst golf
logo novatech golf
logo projec x golf
logo accra golf
logo volvik golf
logo areso golf
logo vega golf
log bettinardi golf
logo yonex golf
logo kzg golf
logo miura golf
logo kbs golf
logo mitsubishi golf
logo true temper golf
logo shimada golf
logo aldila golf
logo graphite design golf
logo UST golf
Logo Tackman Golf
logo orka golf
logo exotics golf
logo winn grip golf
logo iomic grip golf
logo lamkin grip golf
logo golf pride golf
logo fujikura golf
logo grafalloy golf
logo nippon shaft golf